[M.E.R.C.I.]

Encore un incroyable festival en votre compagnie, Mesdames, Messieurs… merci d’avoir amené vos sourires, merci de vos mots doux qui nous vont droit au cœur, merciiiiiiii !!!

Alors oui, c’est une sacré aventure, éprouvante à bien des égards de notre côté pour les bénévoles que nous sommes. Mais une passion commune nous anime, nous fédère, et cela depuis quatre ans… nous n’aurions jamais pu imaginer cela en nous lançant dans cette épopée en août 2014, en montant l’association Les sons du sous-sol.

Ce que vous aviez devant vous, ce que vous aviez autour de vous, peut-être même ce que vous aviez dans la tête, cela était le fruit d’une longue année de travail, sans trêve ni répit… en attestent des mails envoyés le 25 décembre, le 1er janvier ou encore le 1er mai (😱). Une année de travail, c’est beaucoup de rires, beaucoup de larmes et de nombreuses trichotillomanies nouvellement déclarées. C’est des centaines de kilos de gâteaux engloutis par une quinzaine d’estomacs ambulants ; c’est de nombreux coups, bus et reçus, des hauts et des bas ; c’est des frissons, des tachycardies, des malaises vagaux, des “nervous breakdone” (© Les Tontons Flingueurs), des voyages en Amérique du Sud ; c’est énormément de musculature cérébrale et de beaux seaux de sueur bien réelle quand même, surtout cette dernière semaine. Mais c’est enfin et surtout énormément de joie et de plaisir partagé !

Comme le disait l’équipe sur scène pendant les traditionnels discours de fin de journée, un tel festival ne pourrait avoir lieu sans le soutien d’un très grand nombre de partenaires qui ajoutent leurs forces vives au carburant associatif d’origine. Parmi eux, il y a des institutions : la municipalité de Chartres et Chartres Métropole (dont les services regorgent d’amour et de patience), Eurélien : Le Département d’Eure-et-Loir, la Région Centre-Val de Loire Culture (dont la FRACA-Ma) ainsi que l’Université de Tours le Crous Orléans-Tours qui nous soutiennent à mort depuis le début, alors que nous n’étions que de jeunes étudiants en deuxième ou troisième année de licence… Un clin d’œil tout particulier au nouveau venu : la Sacem.
Parmi eux, il y a aussi un nombre grandissant de sponsors et mécènes privés : RBC Assurances, Crédit Agricole Val de France, Romain Pascal Plomberie Chauffage, Foncia Brette Immobilier 28, Garage Jean-Ty Champhol, Dauvillier TP, Bière l’Eurélienne, Brulerie Chartraine, Les Feuillantines, Gaillard Opticiens, L’académie de la bière Chartres, Le Bardepoch’, Le Café Marceau, L’Escalier – Salon&Bar, Le Pressoir, Le Rustic, La Librairie l’Esperluète, Philippe Gouez – Lutherie Guitare, Cueillette de Seresvile, SVR Assainissement Chartres, SNCF Centre-Val de Loire, Le Bistrot Le Sully, C’Chartres, C’ Chartres Tourisme, chartres.live, L’Echo Républicain, Radio Grand Ciel, Radio Intensité. Et “HIP, HIP, HIP… HOURRA !” une énième fois à nos KissBankers !

De sincères salves d’applaudissements et tout notre respect aux groupes qui se sont produits sur scène : Mungo Jerry, ZENZILE, The bongo hop, THÉ VANILLE, Egopusher, Holy Hamond & The Groovemen Sphere, Thomas Schoeffler Jr., SApiEnS saPieNs, Mountain Fire et Matt² et les souris dansent. Shake aux talentueux normands de You Said Strange qui ont fait durer la fête avec l’eNTRe-dEUx. Et cela sans oublier les quatre collectifs d’artistes qui ont grandement contribué à rendre le parc plus poétique, plus stratosphérique : Les Entraîneurs, Moonlight Project, QwaZar – Chill-Out et Simon Ruiz. Le prix du jury revient à Julien Rocton (Heartémix Production), Mari Ella (WeN.L’urbain.StreetZINE) et Gael Lodier (EMA/CHT Diffusion) 👏 🙏

Un merci du fond du cœur aux professionnels du spectacle vivant qui font tenir debout ce joyeux bordel, cet énorme chantier : toutes et tous les techniciens, de XLS, de l’Asso Lamachine, des Lapins de Six Semaines et de FL-Group.

Un merci fort humide et un tape sur les fesses à toutes et tous nos bénévoles qui sont des championnes et des champions toutes catégories ! Vous ne les voyez pas toutes et tous mais ils sont plus de 70 à s’activer sur tout le site : derrière le bar et à la billetterie bien sur, mais aussi à la sécurité, sur le plateau technique, aux toilettes, à la propreté du parc… Une pensée toute particulière à celles et ceux qui s’occupent de la cuisine pour tout ce beau monde, ce sont des C-H-E-F-S !

Un énorme baiser à notre régisseur général Bernard de Almeida qui représente à la fois le beurre, l’argent du beurre, et tout ce qu’il y a derrière : c’est vous dire à quel point nous ne pouvons nous en défaire ! BIG UP EN GROSSES LETTRES aux trois régisseurs techniques Antoine Roux, Lapin Six Semaines et Ludovic Chougny ainsi qu’à notre électricienne de compétition Marlène Chaboche et son très compétent stagiaire Habib Mas 😉

Et enfin, le plus important pour la fin : MERCI À VOUS ! Presque 2 000 personnes, c’est IN-CRO-Y-ABLE ❤ À bientôt pour les photos, les vidéos… et de nouvelles annonces !

PS : coucou à L’arrOndi